Joseph Martin


Ouzbékistan, Ferghana, Marghilan, Joseph Martin, © L. Gigout, 2012
Sépulture de Joseph Martin dans le vieux cimetière chrétien de Ferghana.



Où il apparaît que Joseph Martin est un voyageur français, explorateur, ingénieur de formation et promoteur des sciences. Il est né à Vienne en 1848. Dans les années 1870, il s’est rendu en Russie et a participé à la guerre contre la Turquie. Il a voyagé ensuite en Sibérie pour en explorer les régions aurifères. La steppe lui plut. Il a écrit de nombreux rapports sur la géologie et la géographie de la Sibérie et organisé à Paris une exposition de minéraux et de matériel ethnographique qui connut un grand succès. À la fin de 1882, il est retourné en Russie avec le projet de voyager en Sibérie Orientale. Il a cartographié des régions peu connues situées au-delà du lac Baïkal et reçut la médaille d’or de la Société Géographique russe. En 1888, il entreprend le voyage qui lui sera fatal. Il quitte Saint-Pétersbourg pour rejoindre Pékin par la Sibérie avec le désir de suivre la route de Marco Polo. Mais il contracte la malaria en Chine et arrive à la Nouvelle Marghilan très malade. Hospitalisé, il ne pourra être sauvé. Considéré comme un héros en Russie, la ville entière, qui compte alors beaucoup de colons russes, viendra à ses obsèques. Il repose désormais dans le vieux cimetière chrétien de Ferghana, un peu sauvage, aux stèles de guingois, sous une pierre mortuaire bordée d’un dallage ruiné.

En 2009, l’Ambassade de France et l’Académie des Arts d’Ouzbékistan ont annoncé un concours pour la création d’une plaque commémorative destinée à la sépulture du voyageur français et d’un buste pour l’ouverture d’une école à son nom à Ferghana. En ce mois d’octobre 2012, aucune plaque commémorative ne vient agrémenter la tombe de Joseph Martin.



Supplément photos Ferghana

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire